Antonin Dvorak - Stabat Mater, op.58 - L'analyse musicale - Fac, ut ardeat cor meum

Publié le par F de l'O

Après la marche funèbre, voici un morceau que l'on pourrait qualifier de bravoure. Composé pour basse solo et choeur, ce numéro est le premier à présenter une musique grandiose et dramatique que nous n'avions pas entendu jusqu'à présent dans ce Stabat Mater. Parallèlement à quelques phrases très puissantes, on peut aussi retrouver certains passages d'une douceur impressionnante. Remarquez comme l'accompagnement joue le contre-chant du solo, et comme l'écriture orchestrale en général est imaginative !

Publié dans Oeuvres

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article